COVID-19 : Interdiction temporaire de se rendre en Suède

31 mars 2020

Le 17 mars, suite à l'appel du Conseil européen et de la Commission, le gouvernement suédois a décidé de suspendre temporairement les déplacements non-essentiels en Suède, afin d'atténuer les effets de l'épidémie de coronavirus et de réduire la propagation du Covid-19.

La décision prend effet le 19 mars pour une durée initiale de 30 jours. Il s'agit d'une mesure exceptionnelle qui ne devrait pas être plus longue que nécessaire.

Tous les voyages vers la Suède ne sont pas suspendus. Les citoyens suédois et les personnes résidant en Suède pourront rentrer chez eux. L'interdiction d'entrée sur le territoire ne s'applique pas non plus aux personnes qui ont des raisons particulièrement importantes de se rendre en Suède. Cela concerne, par exemple, les diplomates, les personnes qui ont besoin d'une protection internationale et celles qui exercent des fonctions nécessaires en Suède, comme le personnel de santé et les personnes transportant des marchandises en Suède.

L'interdiction d'entrée s'applique à tous les ressortissants étrangers qui tentent d'entrer en Suède à partir d'un pays qui ne fait pas partie de l'EEE et de la Suisse.

Le Coronavirus est une question internationale qui exige une coopération transfrontalière et des mesures coordonnées. La décision est conforme à l'appel lancé par le Conseil européen et par la Commission aux États membres de l'UE pour qu'ils interdisent temporairement l'entrée sur le territoire de l'UE en provenance de pays tiers.

Quelles sont les personnes concernées par l'interdiction d'entrée sur le territoire ?

L'interdiction d'entrée s'applique à tous les ressortissants étrangers qui tentent d'entrer sur le territoire suédois à partir d'un pays qui ne fait pas partie de l'EEE et de la Suisse. En revanche, des exceptions sont prévues notamment pour les personnes titulaires d'un permis de séjour ou d'un droit de séjour en Suède et les personnes qui sont citoyens d'un autre État de l'EEE ou qui sont membres de la famille d'une telle personne, qui doivent entrer dans le pays pour retourner chez eux. De même l'interdiction ne concerne pas les étrangers qui ont des besoins spéciaux ou qui exercent des fonctions nécessaires en Suède, par exemple, les professionnels de santé, les transporteurs de marchandises et des personnes ayant des raisons familiales urgentes. Les exceptions prévues dans le nouveau règlement sont conformes aux exemptions fixées par la Commission européenne dans son communiqué du 16 mars. L'interdiction d'entrée sur le territoire ne concerne pas les ressortissants suédois.

Mesures pour réduire la propagation de l'épidémie

  • Interdiction de rassemblements publics de plus de 50 personnes. Les transports en commun sont reduits
  • En cas de maladie, jour de carence supprimé temporairement. Suspension de l'obligation d'avoir un certificat médical à partir du huitième jour. Cela signifie que la personne malade peut rester chez elle sans certificat médical jusqu'à 14 jours sans perdre ses allocations.
  • Appel au télétravail dans tous les cas où c'est possible
  • Enseignements à distance pour les écoles et universités.

Liens utiles :

Pour l'Agence suédoise de santé publique cliquez ICI (en anglais)

Pour l'Organisation Mondiale de la Santé cliquez ICI

Pour l'ECDC cliquez ICI (en anglais)

Pour le message du ministère des Affaires étrangères suédois concernant l'interdiction temporaire cliquez ICI (en anglais)

Lien vers l'Ambassade de France en Suède ICI

Pour la liste de tous les aéroports en France cliquez ICI

Pour la liste de tous les aéroports en Suède cliquez ICI (en suédois)

L'approche de la Suède face au coronavirus

Au cours des dernières semaines, le gouvernement suédois (en anglais) a présenté un certain nombre de mesures pour lutter contre le COVID-19.

Les efforts et les décisions du gouvernement visent à :

• Limiter la propagation de l'infection dans le pays.
• Garantir la disponibilité des ressources en soins de santé.
• Limiter l'impact sur les services essentiels.
• Réduire l'impact sur la population et les entreprises.
• Apaiser les inquiétudes, par exemple en fournissant des informations.
• Adopter les bonnes mesures au bon moment

En Suède, la gestion des crises repose sur le principe de la responsabilité. En d'autres termes, l'agence gouvernementale responsable d'un domaine particulier dans des circonstances normales est également responsable de ce domaine en situation de crise.

En Suède, des agences gouvernementales expertes et indépendantes font des recommandations au gouvernement sur les mesures nécessaires pour limiter la diffusion du COVID-19 et pour lutter contre les effets de la propagation de l'infection dans la population. Ces agences peuvent aussi prendre certaines décisions s'agissant de la lutte contre les infections.

La confiance de la société suédoise dans ces agences gouvernementales est relativement forte. Le grand public et le monde des affaires suivent largement les conseils des agences responsables (en anglais), ce qui a un effet normatif.

Dans une enquête réalisée la dernière semaine de mars, deux tiers des Suédois ont déclaré avoir renoncé à voyager, à rencontrer des gens et à utiliser les transports en commun.

Selon les évaluations de l'Agence suédoise de santé publique, la fermeture de toutes les écoles en Suède ne constituerait pas une mesure significative dans la situation actuelle. Aucune étude scientifique n'apporte la preuve qu'une telle décision aurait un impact majeur. Il n'existe pas non plus de données confirmant une propagation significative du COVID-19 dans les écoles où que ce soit dans le monde.

Pour lire plus sur la Suède face au coronavirus, cliquez ICI

Pour lire le message du Premier ministre suédois Stefan Löfven, cliquez ICI

Pour lire plus sur la riposte de la Suède face à la pandémie cliquez ICI

Face à la situation de crise due au Covid-19, cette page est regulièrement mise à jour.

Dernière mise à jour 18 mars 2020, 17.48