Menu

Festival de Cannes 2018 - "Take Two: Next moves for #metoo"

10 mai 2018

Cette année, la Suède a participé à plusieurs événements du festival de Cannes (8-19 mai). Le film d'horreur "Border" qui est est en compétition dans la catégorie « Un certain regard » a remporté un grand succès lors de la première. Le centenaire de la naissance d'Ingmar Bergman a été célébré au pavillon Bergman, plusieurs de ses films ont été présentés et surtout la première mondiale du documentaire "One Year, One Life" de Jane Magnusson. Enfin pour cette 71e édition, un séminaire «Take Two: next moves for #metoo» était organisé par les ministres suédoise et française de la Culture et par l'Institut suédois du cinéma.

Alice Bah Kuhnke, ministre suédoise de la Culture et de la Démocratie, Françoise Nyssen, ministre française de la Culture, et Anna Serner, DG de l'Institut suédois du cinéma proposaient « Take Two » un séminaire sur le harcèlement sexuel, l'abus et l'abus de pouvoir – plus particulièrement dans le monde du cinéma.

En 2014, l'Institut suédois du cinéma a été le premier à atteindre une répartition égalitaire des subventions. En 2016, l'Institut du cinéma a organisé le premier séminaire sur l'égalité des genres avec la ministre suédoise de la Culture et de la Démocratie et la ministre française de la Culture, à l’occasion duquel «50/50 d'ici 2020» a été lancé. En 2017, le séminaire a été suivi d'une discussion centrée sur l'égalité des genres et la diversité dans le processus créatif. Cette année, la rencontre portait sur les mesures qui, à l’avenir, peuvent être utilisées pour parvenir à l'égalité des genres et pour lutter contre le harcèlement sexuel.

« Le changement nécessite un leadership. Nous qui sommes des dirigeants devons veiller à ce que tout ce dont nous sommes conscients, grâce à l'appel de # metoo, doit déboucher sur des actes. Alors seulement, le changement peut avoir lieu », déclare Alice Bah Kuhnke, ministre suédoise de la culture et de la démocratie.

« Promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, c’est défendre la liberté de création. C’est offrir au cinéma la chance de bénéficier de tant de talents, dans tous les métiers qui le font vivre ! C’est tout le sens de la conférence « TAKE TWO : next moves for #MeToo ». Avec mon homologue suédoise Alice BAH KUHNKE, le CNC et l’ensemble des professionnels présents, nous partageons la même détermination à agir. Nous avons déjà trop attendu. L'heure est venue de passer à l'égalité en actes », souligne Françoise Nyssen, ministre de la Culture en France

« Une forte dynamique se dégage en faveur de l’égalité des genres après #metoo. La participation de cinq ministres de la culture à notre séminaire prouve que de plus en plus de personnes veulent voir un changement. Je suis très fière que nous puissions mettre en œuvre cette volonté de changement »,  confirme Anna Serner, DG de l'Institut du cinéma suédois.

L’intervenante principale, Stacy L. Smith, docteur en philosophie et fondatrice de l'Annenberg Inclusion Initiative de l'Université de Californie du Sud, s’exprimerait sur des outils utiles pour le travail sur l'égalité des sexes, y compris le concept « Inclusion Rider ».

Eva Röse, actrice et membre de l'initiative #tysttagtagning, (silence on tourne) parlait des facteurs clés qui ont rendu #metoo si important en Suède.

Panel :
Cameron Bailey, directeur artistique du  festival du film de Toronto
Aida Begić, réalisatrice primée et scénariste
Bahar Pars, actrice, réalisatrice et membre de #tystnadtagning
Anna Serner, PDG Institut du cinéma suédois
Stacy L. Smith, chercheruse et fondaterice de Annenberg Inclusion Initiative, Université de Californie du Sud
Moderatrice : Melissa Silverstein, fondatrice de Women and Hollywood

#swedishfilminstitute #metoocannes #taketwocannes #5050by2020